"Art for you", une foire annuelle organisée à la Galerie Manzi, à Hanoï, réunit la crème des jeunes artistes vietnamiens et un public mixte.

Vietnam : La galerie Manzi démocratise l’art contemporain

Au Vietnam, l’art contemporain a vu le jour il y a une trentaine d’années. Si quelques artistes ont réussi à se faire un nom sur la scène internationale, le marché reste restreint. A Hanoï, la Galerie Manzi, a organisé du 20 au 25 avril sa quatrième foire « Art for you ».…[…]

De jeunes cambodgiens assistent aux célébrations de Bonn Phum à l'ombre d'une pagode.

Cambodge : Festival Bonn Phum, la version moderne des fêtes de village

Créé en 2014 par une bande d’étudiants, le Festival Bonn Phum est devenu un incontournable auprès de la jeunesse cambodgienne. Cet évènement, organisé cette année du 7 au 9 avril, veut redonner le goût des arts traditionnels et des jeux collectifs plébiscités lors des fêtes du Nouvel an lunaire. Un reportage diffusé…[…]

Le réalisateur Apichatpong Weerasethakul, prend la pause dans les jardins de l'Institut Français à Phnom Penh. © EléonoreSok

Apichatpong Weerasethakul : “Je ne crois pas au cinéma thaïlandais”

Il est devenu mondialement célèbre en obtenant la Palme d’or à Cannes en 2010 avec « Oncle Boonmee, celui qui se souvient de ses vies antérieures ». Depuis, le réalisateur Apichatpong Weerasethakul a vu son nom immanquablement associé à la Thaïlande, sa jungle, ses créatures de légende et ses croyances populaires. Un…[…]
© Eléonore Sok

Au Festival de cinéma de Luang Prabang, les enfants découvrent des films du sud-est asiatique.

Vu du Laos : le 7ème art sort de l’obscurité

Au Laos, le festival de cinéma de Luang Prabang est l’unique évènement consacré au cinéma d’Asie du Sud-Est : 32 films sont diffusés en présence de 21 de leurs auteurs. Un pari osé dans une ville qui ne compte même pas une salle de cinéma ! Une chronique publiée dans M, le Mag…[…]

Le Cambodge et les secrets du lotus

Dans le lotus, rien ne se perd. Chaque partie de la plante est consommable, ses feuilles sont utilisées pour le packaging alimentaire et ses fleurs rose pâle à fuchsia sont plébiscitées en décoration. Un ingénieux ingénieur a même découvert que la tige du lotus contenait une fibre qui permet de…[…]

Le pêcheur d'huîtres Bernard va rendre visite à Johny, patron d'un bar à Sihanoukville. © MorganFache

La retraite pas si dorée des Français sous les tropiques

Aujourd’hui, nos aînés n’hésitent plus à s’éloigner du bassin méditerranéen pour des destinations plus exotiques comme le Cambodge. La vie n’y est pas chère, certains y trouvent l’amour, d’autres les emmerdes. Je suis partie à leur rencontre. Une exploration publiée sur le site Vice, le 16 novembre 2016, à lire ici.…[…]

Papy et les chiffoniers de la décharge de Stung Meanchey, à Phnom Penh. © Le Figaro

Au Cambodge, l’hommage au “papy” de l’ONG Pour un sourire d’enfants

Après le décès fin septembre de Christian des Pallières, fondateur de Pour un sourire d’enfants, cette ONG cambodgienne d’aide aux déshérités compte bien perpétuer son action. Un article publié dans le quotidien La Croix le 4 octobre 2016, à lire ici : Au Cambodge l’hommage à Christian des Pallières.…[…]

Une fibre de lotus est plus fine qu'un cheveu! © MorganFache

Cambodge, au fil du lotus

Dans la tige du lotus se niche une fibre qui permet de produire un tissu unique au monde. Une technique qui permet d’explorer tout le potentiel de cette fleur aquatique d’une extrême finesse répandue au Cambodge. Un article paru dans le magazine Plantes & Santé d’octobre 2016, à lire ici.…[…]

Un mural du street-artist thaïlandais Cécê Nobre. © EléonoreSok

Naissance du street-art au Cambodge

Phnom Penh, avril 2016, deuxième édition du festival ‘Cambodian Urban Art’, organisé par l’Institut Français du Cambodge et l’artiste Chifumi. Un sujet à retrouver en images sur le site du Mouv’. http://eleonoresok.com/wp-content/uploads/2016/05/Street-Art-Cambodge-V2.mp3  …[…]

Mama Ning, la "mère" des anges poupées, dans sa maison-atelier à Bangkok. © EléonoreSok

En Thaïlande, la folie des anges poupées

Chéris comme des enfants et censés porter bonheur, ces poupons sont devenus un véritable phénomène de mode. Mon reportage le plus creepy à ce jour, publié dans Le Parisien Mag du 26 mars 2016, à savourer ici Thaïlande, la folie des anges poupées.…[…]

Il n'y a pas foule au Musée du Panorama d'Angkor, ouvert par la Corée du Nord, à Siem Reap au Cambodge. © EléonoreSok

La Corée du Nord rime avec Angkor

Edifié à la gloire de l’empire khmer et financé par Pyongyang, l’Angkor Panorama Museum représente une manne financière pour le régime nord-coréen, qui cherche à contourner les sanctions internationales liées à la relance de ses essais nucléaires. Un reportage publié le 19 mars 2016, dans M, le mag du Monde,…[…]

Le réalisateur franco cambodgien Davy Chou tourne une scène de nuit de "Diamond Island", sur l'île de Koh Pich, à Phnom Penh. © EléonoreSok

Plongée sur le tournage du film “Diamond Island” de Davy Chou

Un reportage paru dans le quotidien cambodgien L’Hebdo, supplément du Khmer Times, le 5 février 2015, à retrouver ici. Les diamants bruts de Diamond Island Quand Davy Chou retrouve en 2013 Diamond Island, le lieu s’est pour lui imposé comme une évidence. Le réalisateur franco-cambodgien Davy Chou vient d’achever le tournage de son long…[…]

La stèle commémorant l'emplacement de la maison familiale des Duras, à Prey Nop, qui lui inspira Le Barrage contre le Pacifique.

Sur les pas de Marguerite Duras au Cambodge

Marguerite Duras et moi c’est une grande histoire d’amour. Saviez-vous que l’intrigue de son plus beau roman Le barrage contre le Pacifique avait lieu au Cambodge? Je suis partie sur ses traces… Un reportage paru dans le quotidien local L’Hebdo, supplément du Khmer Times, le 22 janvier 2015, à retrouver ici ; Marguerite…[…]