Le leader du parti d’opposition cambodgien Kem Sokha a été mis en examen pour « collusion avec des puissances étrangères », suite à la publication d’une vidéo de 2013 dans laquelle il mentionnait des conseils donnés par les Etats-Unis.

Mon papier diffusé ce mardi 6 septembre, dans le journal de 18h de Radio Vatican: