Au Cambodge, la renaissance du cinéma est en marche. Ces dernières années, le franco-cambodgien Davy Chou s’est illustré avec le documentaire Le Sommeil d’or et le long métrage Diamond Island. Il est aussi le co-fondateur d’une société de production, Anti-Archive, devenue une pépinière d’où ont émergé les réalisateurs Kavich Neang ou Steve Chen. Cette année, Davy Chou s’est donné une nouvelle mission : accompagner la naissance des premiers courts-métrages de trois jeunes femmes. Ses trois collaboratrices, Danech San, Sreyline Meas et Kanitha Tith, ont depuis années expérimenté différents rôles sur les tournages du groupe ; casting, direction d’acteur et direction artistique. Un crowdfunding a été lancé sur la plateforme Indie Go Go, et le succès a été au rendez-vous : 24 000 dollars ont été récoltés, sur 15 000 réclamés. La possibilité de sortir de l’ombre et passer à l’action. Un reportage auprès des réalisatrices, diffusée dans l’émission “Tous les cinémas du monde” de RFI le 24 janvier 2016.