Dans la tige du lotus se niche une fibre qui permet de produire un tissu unique au monde. Une technique qui permet d’explorer tout le potentiel de cette fleur aquatique d’une extrême finesse répandue au Cambodge. Un article paru dans le magazine Plantes & Santé d’octobre 2016, A lire ici.